inLibro chez Regina Assumpta

Deux ans après avoir migré vers Koha, tout roule sur des roulettes à la bibliothèque du Collège Regina Assumpta, une école secondaire privée de Montréal. La satisfaction à l’égard du SIGB Koha tient non seulement aux fonctionnalités du logiciel, mais au fait que ce dernier a, à la demande de l’école, été modifié afin de le rendre encore plus convivial pour les usagers.

Responsable de la bibliothèque depuis janvier 2016, Marlène Anglehart a vu son arrivée à son poste coïncider avec la volonté de la direction de l’école de remplacer le SIGB Regard par un nouveau logiciel pour la gestion de la bibliothèque. Synchronicité ou pur hasard, Marlène Anglehart participe à un congrès où elle a l’occasion d’assister à une présentation de Koha par inLibro.

Parmi les éléments qui attirent alors son attention, il y a celui-ci, qui est peu commun en informatique : le code source (la «recette») de Koha est public et non caché, ce qui permet un développement non pas par une seule entreprise, mais par une communauté d’entreprises. Corollaire de ce premier élément : Koha est régulièrement mis à jour et enrichi, profitant des améliorations apportées par l’une ou l’autre des entreprises regroupées au sein de la communauté Koha.

Autre élément d’intérêt aux yeux de Marlène Anglehart : Koha est utilisé dans plusieurs types de bibliothèques universitaires, collégiales, secondaires, centres de documentation répondant ainsi à des besoins diversifiés.

Enfin, et bien que cela ne soit pas une qualité inhérente au logiciel, inLibro peut installer Koha sur des serveurs externes accessibles via le réseau Internet. Ainsi, les entreprises utilisatrices n’ont pas à se préoccuper d’installation, de gestion de serveurs, de paiement de licences, de sécurité…

De retour de congrès, la direction de Regina Assumpta, alors totalement engagée dans un virage informatique et technologique, prête une oreille attentive au rapport de  Marlène Anglehart et, dans la foulée, entreprend de mettre Koha en concurrence avec un autre SIGB. Et le gagnant fut… Koha!

Après deux ans

Que pense aujourd’hui Marlène Anglehart des services offerts par inLibro et du SIGB Koha? « Ce n’est pas pour lancer des fleurs, mais je dois dire que notre répondante chez inLibro ainsi que les personnes qui font équipe avec elle trouvent toujours le moyen de nous faciliter la vie. Quant à Koha, je suis très contente que la direction de l’école ait dit oui à Koha! Je ne m’ennuie aucunement de notre ancien SIGB…! Pour revenir au service, il est excellent: il ne faut jamais plus de 48 heures pour avoir une réponse à une demande d’information ou pour qu’un problème ou un bogue soit pris en charge. »

Un exemple d’un petit irritant qu’inLibro a réglé en quelques jours : lorsqu’un élève repérait, souvent à partir de sa résidence, un document dans le catalogue, il devait ensuite consulter le détail de la notice pour savoir si le livre était effectivement disponible pour être emprunté (ce qui n’est pas toujours le cas, car il peut être perdu ou temporairement au service de reliure).

Le hic, c’est que les élèves oubliaient souvent de consulter la notice et découvraient en se présentant à la bibliothèque que le document qu’ils souhaitaient emprunter n’était pas disponible. Le problème a été réglé en quelques jours par inLibro: maintenant l’information sur la disponibilité est directement visible – c’est indiqué en caractères rouges – dès l’apparition du titre recherché à l’écran.

Un autre souhait de Marlène Anglehart sera également exaucé lors de la prochaine mise à jour de Koha à Regina Assumpta : désormais, lorsqu’un étudiant paiera une amende, il recevra automatiquement un courriel attestant que l’amende a été payée. Ainsi, en cas d’erreur ou d’oubli, l’étudiant aura un document pour prouver qu’il est en règle avec la bibliothèque…

Comme quoi Koha a aussi une incidence sur la qualité de vie des usagers…

À l’école secondaire Regina Assumpta, la participation d’inLibro à la communauté internationale de développeurs de Koha a permis à inLibro d’apporter des améliorations à la gestion de la bibliothèque de l’École. Un exemple : désormais il n’est plus nécessaire de consulter une notice pour savoir si un document est disponible; cette information est maintenant directement visible et en caractères de couleur rouge dès qu’un titre est affiché. Comme quoi Koha a aussi une incidence sur la qualité de vie des usagers…

Communiquez avec nous

Je voudrais plus d'informations sur

Adresse : 7240, rue Waverly, bureau 201 Montréal (Québec)  H2R 2Y8 Téléphone : 833-INLIBRO (465-4276) Télécopieur : 888-270-6669